Corps urbain en différé : laboratoire de vidéoperformance minimale 

Dirigé par l’artiste en arts visuels Guillaume Dufour Morin, le laboratoire Corps urbain en différé prend place à Trois-Rivières et est réalisé en collaboration avec le Festival international de performances (confinées) minimales et urbaines sur vidéo « Corps (non) urbain en action » (basé à Valence, en Espagne). Il est destiné à toutes les personnes qui souhaitent découvrir et expérimenter la vidéoperformance. Ce laboratoire croise formation, commissariat et création de vidéoperformances sous une forme exploratoire et respectueuses des mesures sanitaires.

Qu’est-ce que la vidéoperformance?
C’est une forme hybride en art actuel à mi chemin entre l’art performance et l’art vidéo.

Ce laboratoire se compose :
- D'un atelier sur la création de vidéoperformance.
- De projections des vidéoperformances du festival. 
- D'un suivi personnalisé à distance prévu pour la création de vidéoperformances par chaque personne participante, soit une performance minimale dans l’espace public sur un format vidéo de forme courte (deux minutes environ).

À l'Atelier Silex
19 décembre 2020 - 9h30 à 16h00

Places limitées. Activité offerte gratuitement.
Inscriptions : contactez Guillaume Dufour Morin.

Partenaires 
- Festival Internacional de Performances Mínimas Urbanas en Vídeo
https://urbanbodyinaction.wixsite.com/noturbanbodyinaction
https://www.facebook.com/FIPMUV

- L'Atelier Silex
https://www.ateliersilex.org/
https://www.facebook.com/lateliersilex

- Festival d'art performatif de Trois-Rivières
https://www.facebook.com/festivalartperfoTR

-------------------

À propos du laboratoire Corps urbain en différé
S’inscrivant dans le cadre du commissariat de Guillaume Dufour Morin de la deuxième édition du Festival Internacional de Performances Mínimas Urbanas en Vídeo, le laboratoire Corps urbain en différé a pour contexte la pandémie de COVID-19. Il a pour objectif la diffusion et l’exploration de la vidéoperformance comme forme privilégiée en art action en contexte pandémique. Définitivement à s’approprier et à découvrir alors que les dispositifs de visioconférence ont proliférés dans nos vies dans le contexte de la pandémie de COVID-19, la vidéoperformance permet à plusieurs artistes en art action de transposer une pratique en direct à un médium pouvant faire évoluer leurs performances dans la sphère du numérique, qu’elles soient créées dans les sphères privées, institutionnelles ou publiques.

À propos de Guillaume Dufour Morin
Artiste en art action, Guillaume Dufour Morin crée des performances incluant de multiples supports, dont l’art vidéo. Depuis 2017, ses vidéoperformances et ses vidéos d’art intégrées à ses oeuvres ont été exposées dans des expositions collectives au Québec (Voir à l’Est, Musée du Bas-Saint-Laurent, GHAM & DAFE) et dans des projections collectives en Europe et en Amérique du Sud (Festival Internacional de Performances Mínimas Urbanas en Vídeo, Singel 222, La Tostadoras). Il compte à son actif des ateliers et des commissariats en art performance réalisés au Québec, en Ontario et en Inde.

https://www.culturemauricie.ca/show.php?id=429354/dufour_morin__guillaume

À propos du festival
La deuxième édition du Festival Internacional de Performances Mínimas Urbanas en Vídeo « Corps (non) urbain en action » est adapté au contexte de confinement et de déconfinement. Présentant des performances minimales en format vidéos brèves diffusées sous la forme de projections, sa programmation inclut des projections en Espagne, au Portugal, au Brésil, au Mexique et au Canada et se compose de près de 80 vidéos provenant de 16 pays.

L’édition explore comment les obstacles imposés par l'état d'urgence peuvent générer un ensemble de performances minimales à travers lesquelles les rues et les maisons se transforment en laboratoires d'expérimentation et champs d'action. Le confinement, par sa propre étymologie, implique d'habiter la limite, et nous voulons comprendre la limite comme une opportunité.

L'objectif de ce festival est de créer un réseau, un espace de rencontre virtuel et physique où sont visualisées différentes manières de comprendre la performance en temps de quarantaine et de diffuser les performances sur vidéo dans différents espaces. C'est un festival nomade : chaque commissaire décide comment, quand et où le montrer, pour porter ces actions à une grande variété de publics.

https://urbanbodyinaction.wixsite.com/noturbanbodyinaction
https://www.facebook.com/FIPMUV


#