Le revenu des artistes dans les provinces et territoires du Canada

Artistes des provinces et territoires du Canada en 2016 (avec des données sommaires sur les travailleurs culturels) est un examen détaillé du nombre et du revenu des artistes dans les provinces et territoires du Canada fondé sur le recensement de 2016. Le rapport renferme également un bref sommaire de la situation des travailleurs culturels dans les provinces et territoires.

Avec la publication de ce rapport, Hill Stratégies est fier d'avoir atteint le cap des 50 rapports de la série Regards statistiques sur les arts.

Selon le rapport précédent de la série, il y a 158 100 artistes au Canada, ce qui correspond à environ 1 % de la population active (0,87 %). Cette proportion est appelée la concentration des artistes. Il y a 726 600 travailleurs culturels au Canada, ce qui comprend les professions patrimoniales (comme les bibliothécaires, les personnes qui travaillent dans les musées et les archivistes) et les professions culturelles (comme les designers, les réviseurs et les architectes) ainsi que les neuf professions artistiques. Les travailleurs culturels représentent 4 % de la population active du Canada (c’est la « concentration de travailleurs culturels »).

Artistes dans les provinces et territoires

Voici quelques faits saillants de l’analyse :

  • Avec 66 000 artistes qui ont consacré plus de temps à leur activité artistique qu’à toute autre occupation en mai 2016, l’Ontario totalise 42 % des artistes du Canada, soit presque deux fois plus que toute autre province.
  • Les musiciens et chanteurs constituent le groupe professionnel le plus nombreux dans neuf provinces. Au Québec, la profession la plus nombreuse est celle des producteurs, réalisateurs et chorégraphes.
  • C’est en Colombie-Britannique que l’on trouve la plus forte concentration d’artistes (1,18 %) ainsi que la deuxième plus forte concentration de travailleurs culturels (4,7 %) au pays.
  • C’est au Nunavut que l’on trouve la deuxième plus forte concentration d’artistes au pays (1,17 %). Quatre-vingt-onze pour cent de ces artistes sont autochtones (de loin la plus forte proportion au pays) et 71 % d’entre eux sont des artisans.
  • Le Yukon a la troisième plus forte concentration d’artistes (1,14 %) ainsi que la plus forte concentration (5,3 %) de travailleurs culturels au pays.
  • Les femmes constituent 52 % des artistes du Canada ainsi qu’une majorité des artistes dans les provinces et territoires sauf au Québec (48 %) et au Nunavut (26 %). Les plus fortes proportions de femmes artistes se trouvent en Saskatchewan (62 %) et en Alberta (60 %).
  • C’est en Nouvelle-Écosse et au Yukon que l’on trouve la proportion la plus élevée d’artistes titulaires d’au moins un baccalauréat (51 % chacun), suivi de l’Ontario (50 %) et de Terre-Neuve-et-Labrador (49 %).
  • Le pourcentage le plus élevé d’artistes âgés de 45 ans et plus est au Yukon (63 %), suivi des Territoires du Nord-Ouest, du Nunavut et de la Nouvelle-Écosse (54 % chacun).
  • La proportion d’artistes membres de groupes racialisés est plus élevée en Colombie-Britannique (20 %) et en Ontario (18 %) que dans les autres provinces.
  • Les taux de travail autonome les plus élevés se trouvent parmi les artistes du Yukon (69 %), du Nunavut (66 %) et des Territoires du Nord-Ouest (58 %). Parmi les provinces, ce taux est le plus élevé en Colombie-Britannique et en Nouvelle-Écosse (56 % chacun).
  • Parmi les provinces, le Québec a le plus faible écart entre le revenu médian des artistes et celui de la population active (‑35 %), ainsi que la plus petite différence entre celui des travailleurs culturels et de la population active (‑1 %).
  • Les artistes du Nunavut ont le revenu médian le plus faible (10 700 $) de toutes les régions du Canada.

Pour en savoir plus

Afin de mieux comprendre la vie professionnelle des artistes et travailleurs culturels dans chaque province et territoire, le rapport complet examine les facteurs suivants :

  • Le nombre global d’artistes et de travailleurs culturels
  • Le nombre d'artistes par profession
  • L’information démographique comme le sexe, le niveau d’études, l’âge, l’origine autochtone ou le groupe racialisé des artistes
  • Le taux de travail à son propre compte des artistes
  • Le revenu total, le revenu d’emploi et le revenu de ménage des artistes et des travailleurs culturels
  • Les secteurs où les artistes travaillent

Neuf codes de profession détaillés ont servi à dénombrer les artistes. Il s’agit des professions artistiques suivantes, présentées en ordre décroissant pour l’ensemble du Canada :

  • Musiciens et chanteurs : 35 000 (22 % de tous les artistes)
  • Auteurs et écrivains : 27 700 (18 %)
  • Producteurs, réalisateurs, chorégraphes et personnel assimilé : 27 600 (17 %)
  • Artistes des arts visuels : 21 100 (13 %)
  • Artisans : 14 700 (9 %)
  • Acteurs et comédiens : 11 400 (7 %)
  • Danseurs : 10 100 (6 %)
  • Autres artistes de spectacle : 6 300 (4 %)
  • Chefs d’orchestre, compositeurs et arrangeurs : 4 200 (3 %)

On peut se procurer le rapport gratuitement sur le site de Hill Stratégies (hillstrategies.com) ainsi que dans les sites Web du Conseil des arts du Canada et du Conseil des arts de l’Ontario, les deux organismes avec le ministère du Patrimoine canadien qui ont financé le rapport. Celui-ci est basé sur le questionnaire détaillé du recensement de 2016 de Statistique Canada, qui a permis de dénombrer les personnes qui ont consacré plus d’heures à leur profession artistique qu’à toute autre occupation en mai 2016.

Hill Stratégies se spécialise en méthodes de recherche rigoureuses et fiables et en méthodes de communication claires et efficaces sur les arts et la culture au Canada.

La section d’introduction du rapport est suivie d’une section consacrée aux comparaisons des données provinciales et territoriales sur le nombre et la concentration des artistes et des travailleurs culturels ainsi que sur leurs revenus médians. La troisième section brosse un profil des artistes et travailleurs culturels dans chaque province et territoire. On trouvera en annexe des données additionnelles. On peut se procurer des tableaux supplémentaires de données désagrégées sur la page Web du rapport.

Ce rapport est basé sur une demande de données personnalisées du questionnaire détaillé du recensement de 2016 qui catégorise les personnes selon la profession à laquelle elles ont consacré le plus d’heures au cours de la semaine de référence du recensement (du 1er au 7 mai 2016). Il est important de noter qu’à la suite de changements méthodologiques importants entre l’Enquête nationale auprès des ménages de 2011 et le recensement de 2016, les données de ce rapport ne sont pas comparables à celles des rapports précédents de la série Regards statistiques sur les arts. Les rapports basés sur le questionnaire détaillé des recensements de 2001 et 2006 ne sont également pas comparables à la suite d’une modification de la population mère servant à établir les artistes et travailleurs culturels.

Certains aspects du recensement ont une pertinence particulière pour décrire la vie professionnelle des artistes :

  • Les artistes qui ont consacré plus d’heures à une profession autre que leurs travaux artistiques au cours de la semaine de référence sont catégorisés dans l’autre profession. Le recensement ne collecte pas d’information au sujet des professions secondaires.
  • Chaque profession comprend des personnes qui ont un emploi ou qui travaillent à leur compte.
  • Les artistes qui enseignent dans des établissements primaires, secondaires ou postsecondaires se retrouvent dans la catégorie de professeurs ou d’enseignants et non dans celle de leur profession artistique. Les instructeurs et les enseignants dans certains milieux (comme les écoles, les académies et les conservatoires d’art privés) sont dénombrés en tant qu’« artistes ».

L’annexe 2 du rapport renferme des remarques détaillées sur la méthodologie du rapport.

Des rapports subséquents examineront les différences démographiques dans la situation des artistes ainsi que les artistes dans les municipalités canadiennes.


#