Proposition de candidatures - Ordre de la Pléiade

Ordre de la Pléiade
« Ordre de la Francophonie et du dialogue des cultures »

L’Ordre de la Pléiade est un ordre de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF). Il a été instauré en 1976 par l’Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF). Il s’agit de la plus grande distinction honorifique remise par l’APF.
De vocation internationale, l’Ordre de la Pléiade a pour but de reconnaître les mérites de personnalités qui se sont particulièrement distinguées en servant les idéaux de l’APF (la coopération et l’amitié francophone). Il comporte 5 grades par ordre d’importance :

- Grand-croix : Grade réservé aux chefs d’État et aux anciens présidents de l’APF.
- Grand Officier : Grade réservé aux premiers ministres, aux présidents d’Assemblées parlementaires et à des personnalités particulièrement importantes.
- Commandeur : Grade qui peut être attribué aux ministres, vice-présidents de l’APF, membres titulaires du Bureau de l’Assemblée et à de très hauts fonctionnaires.
- Officier : Grade qui peut être décerné aux délégués de l’APF ayant présidé des missions ou des commissions de l’Assemblée, présidents de section et recteurs d'universités.
- Chevalier : Grade qui peut être attribué aux délégués à l’Assemblée et secrétaires administratifs de l’APF, journalistes qui auraient contribué à promouvoir les actions de l’APF, fonctionnaires distingués par leurs actions, personnes provenant de tous les horizons qui l’auraient mérité par leur contribution exceptionnelle envers la Francophonie.

Le grade décerné aux récipiendaires est basé sur plusieurs critères reflétant, entre autres, leur dévouement incessant à l’épanouissement de la langue française ainsi que leur contribution exceptionnelle au rayonnement de la langue et de la culture de la Francophonie dans leurs communautés. Les récipiendaires proviennent de plusieurs domaines issus du monde politique, économique, éducatif, social, littéraire et artistique. Des chefs d’État, des hauts fonctionnaires, des recteurs d’université, des journalistes, des directeurs artistique et musical, des délégués de l’APF et des bénévoles dévoués sont parmi la grande variété d’individus décorés. L’insigne de la Pléiade est une étoile bleue à sept branches qui comporte au centre, une rose des vents. Sur l'envers de l’insigne est gravé le pont de Luxembourg, ville où a été créée l’Assemblée parlementaire de la Francophonie.