LA MAURICIE REMPORTE DEUX DES QUATRE PRIX D’EXCELLENCE EN INTERPRÉTATION DU PATRIMOINE

Le 2 novembre dernier, à l’occasion de son congrès annuel tenu à Saguenay, l'Association québécoise des interprètes du patrimoine (AQIP) a remis deux de ses quatre prix d'excellence à l’historien René Beaudoin ainsi qu’à l’animatrice Anne-Renaud Deschênes, tous deux de la Mauricie, pour saluer la qualité de leur travail et leur contribution au milieu de l’interprétation du patrimoine.

Le Prix du mérite en interprétation du patrimoine, volet Carrière, a été remis à l’historien René Beaudoin «en reconnaissance d'une carrière vouée à l'interprétation et à la conservation du patrimoine culturel des Québécois-es.»  Le président du jury a souligné que, «comme Obélix, il est tombé dedans quand il était petit», en signalant qu’il avait commencé à faire des visites guidées à l'âge de 14 ans, en 1974. Il a contribué à la connaissance, à la mise en valeur et à l'interprétation du domaine seigneurial des Éboulements (Camp Le Manoir), dans la région de Charlevoix, avec entre autres ses recherches historiques, les panneaux d'interprétation qu’il y a confectionnés et l'activité de Meunier d'un jour qui lui avait valu un prix national d'excellence en 1998 et qu’il anime encore. Sa longue implication au Camp Le Manoir lui a aussi valu un autre prix national en 2013, celui de Porteurs de flambeau, décerné par l’Association des camps du Québec. Il est aussi connu pour son animation de fondeur de cuillères, commencée en 1982 et qu’il répète en divers sites historiques et événements pour une 38e année. Et ses interventions sont nombreuses dans le patrimoine religieux, dans les moulins et dans le patrimoine régional. Monsieur Beaudoin est aussi professeur au Collège Laflèche depuis 26 ans. C'est cette carrière que Culture Mauricie a tenu à souligner en mars dernier en lui remettant le Prix Hommage Cogeco ainsi que la première Médaille de bâtisseur, et qui lui a valu la déclaration d'hommage de la part du député Pierre Michel Auger en avril dernier à l'Assemblée nationale du Québec. «Si j'ai pu faire tout ça, c'est parce que des hommes et des femmes m'ont fait confiance, à commencer par le frère Dominique Campagna en 1974», souligne M. Beaudoin. «En recevant le prix, j’ai souhaité aux plus jeunes de faire une aussi belle carrière que celle que je fais.»

Le Prix SÉPAQ de l’interprète de l’année, donné en partenariat avec la Société des établissements de plein air du Québec, a été remis à Anne-Renaud Deschênes, médiatrice sensorielle et vulgarisatrice, «en reconnaissance de la créativité et de la rigueur qu’elle a mises à concevoir et présenter des activités sur l’histoire gastronomique.». Mme Deschênes œuvre depuis 12 ans comme animatrice et enseignante. Ce prix souligne les prestations ou les réalisations du candidat qui ont eu lieu au cours des douze derniers mois. Madame Deschênes qui a fondé l’Académie des Ripailleurs il y a quatre ans s’y consacre à temps plein depuis le 1er novembre 2017. Son entreprise allie l’interprétation de l'histoire de la gastronomie et la dégustation. «Nos animations immergent les participants dans les petites et les grandes histoires de la gastronomie en abordant divers thèmes comme le patrimoine, les mœurs et les caractéristiques sensorielles. Évidemment, nous n’oublions jamais de déguster quelques délicieuses victuailles au passage !», explique Mme Deschênes. «Je reçois par ce prix un beau cadeau pour le premier anniversaire de mon temps plein à l’Académie.» Lors de l’assemblée générale de l’AQIP, Mme Deschênes a d’ailleurs été élue au conseil d’administration de cet organisme national.

À propos de l’AQIP

L'Association québécoise des interprètes du patrimoine (AQIP) est un organisme sans but lucratif, légalement constitué en 1977. L'AQIP a pour mission de faire connaître le métier d'interprète du patrimoine au Québec et faire la promotion des bonnes pratiques du métier.

L'AQIP réunit tous ceux qui pratiquent le métier d'interprète, d’éducateur, d’animateur ou de médiateur, que ce soit dans les parcs naturels, les lieux historiques, dans les musées ou au sein d'entreprises commerciales. L’Association accueille aussi les étudiants qui se préparent à faire carrière dans le domaine de l’interprétation du patrimoine.

L’AQIP publie une revue, organise des ateliers de formation et des 5 à 7 de réseautage. Chaque année, ses membres se réunissent à l'automne pour partager leurs expériences et les avancées du métier durant l’Atelier national. L'AQIP décerne aussi des prix d’excellence en interprétation du patrimoine pour saluer des interprètes et des projets exemplaires. (Site web de l’AQIP : www.aqip.ca)

 

- 30 -

 

Source : René Beaudoin et Anne-Renaud Deschênes 

Pour informations :
René Beaudoin
Sainte-Geneviève-de-Batiscan
819-295-3594 / rene.beaudoin@cgocable.ca

Anne-Renaud Deschênes
Batiscan
819-524-1313 / info@academiedesripailleurs.com
http://www.academiedesripailleurs.com/