Des musées orphelins

Pendant plusieurs années, Médiat-Muse, le regroupement des musées, des centres d’exposition, des centres d’interprétation et des lieux historiques de la Mauricie et du Centre-du-Québec, était l’exemple parfait de concertation, de partenariat dans les deux régions. Fondé en 1987, il est l’un des premiers regroupements muséaux régionaux au Québec. Nous, les membres, étions fréquemment approchés pour partager notre expertise. Même la séparation des deux régions en 1997 n’avait pas ébranlé notre solidarité.

En 2012, le ministère de la Culture et des Communications jette les bases d’un projet pilote connu sous le nom de CREM (Cellule régionale d’expertise en muséologie) et dont les objectifs sont de déterminer les besoins, de consolider les partenariats régionaux, d’offrir et de partager des services de proximité. Les régions Mauricie/Centre-du-Québec, Montérégie et Saguenay-Lac-Saint-Jean sont ciblées pour accueillir une CREM. Après 25 ans de bénévolat, les membres de Médiat-Muse voient finalement leurs efforts récompensés et ont enfin les moyens de leurs ambitions.

Grâce à l’engagement de deux employées à temps plein, plusieurs projets significatifs et porteurs voient le jour dont L’art de sortir destiné aux enseignants et groupes scolaires, l’application mobile 29 musées au bout des doigts ainsi qu’un tout dernier projet, l’exposition virtuelle La trame sonore de nos vies. Il ne faut pas oublier les ressources professionnelles mis à la disposition des membres. La CREM est un véritable « success story » en Mauricie/Centre-du-Québec et des partenariats sont consolidés et d’autres créés. En 2014, malgré l’investissement en temps des membres du réseau et en argent des différentes instances, le ministère met un terme au projet pilote des CREM.

Deux ans plus tard, Médiat-Muse peine à se remettre de cette décision. Actuellement, nous ne faisons que le minimum. Aucun membre n’est disponible à mettre toute l’énergie nécessaire pour faire rayonner le regroupement. Ce n’est pas par manque d’intérêt (29 membres ont renouvelé leur cotisation en 2015) mais tout simplement par manque de temps. Les équipes de nos propres institutions diminuent et les exigences de nos visiteurs augmentent.

À l’aube de la nouvelle saison touristique, toutes les institutions muséologiques de la Mauricie et du Centre-du-Québec attendront avec impatience son lot de visiteurs et de touristes. Nous espérerons tous un été idéal (un mélange bien dosé de journées ensoleillées et de pluie), une devise faible (les Québécois visitent le Québec dans ce temps-là) et pas de boycott. Si toutes les conditions sont réunies, en octobre nous serons heureux d’annoncer une augmentation de la fréquentation. Malgré cela, les institutions muséales resteront fragiles, très fragiles même. Mais nous sommes toujours très présents dans la sphère culturelle.

Pour en savoir plus, visitez le www.mediat-muse.org

Josée Grandmont
Directrice du Musée des Ursulines de Trois-Rivières
Administratrice, représentante à la commission Muséologie, Culture Mauricie