Bilan 2014-2015

Chers membres,

Comment vous parler de cette année 2014-2015 sans au minimum vous dire qu’elle fut contrastée et tumultueuse. Une de ces années où 12 mois comptent pour 24.

Une année où, sentiment de fierté,  Culture Mauricie a reçu le prix Radisson pour l’entreprise culturelle de l’année. Ce prix qui a démontré plus que jamais que Culture Mauricie, fort de ses 414 membres, s’est imposé dans le paysage mauricien comme un acteur majeur du développement culturel régional. Douze mois où notre organisation a été le témoin, l’interlocuteur privilégié de vos talents et réalisations. Vous le constaterez dans ce bilan des activités 2014-2015, l’équipe de Culture Mauricie a de nouveau fait la preuve de sa compétence et de son dynamisme. L’organisation a travaillé sans relâche pour vous accompagner dans vos projets et pour démontrer à travers des opérations comme E=MC3 ou les Brigades d’interventions créatives que le développement de la Mauricie est et sera indissociable de son rayonnement culturel.

Parallèlement à ces accomplissements, une menace planait sur le développement régional, sur la culture, en particulier sur la survie des conseils de la culture, donc sur notre action et sur votre travail. Je veux souligner l’implication d’Éric Lord, dans son rôle de directeur général et dans celui de président du Réseau des conseils de la culture du Québec, qui a su positionner les conseils de la culture comme des éléments essentiels pour l’épanouissement de la vie culturelle dans les régions du Québec.

Je mentionne également le dynamisme de l’équipe permanente de Culture Mauricie, Marie-Lou, Marie-Claude, Nathalie et Stéphanie qui, malgré le tumulte, ont continué à travailler d’arrache-pied et ont permis à Culture Mauricie de jouer pleinement son rôle dans la vie culturelle régionale.

Pour terminer, je remercie très sincèrement les membres du conseil d’administration pour leur constante implication et leur disponibilité, Lynda Baril, Julie Brosseau, Jean-Claude Gauthier, Josée Grandmont, Pascal Lareau, Sandie Letendre, Monique Parent, Guillermo Raynié, Ghyslain Raza, Guy Rousseau et François St-Martin. Chaque personne apporte sa contribution et son expertise faisant du CA un lieu d’échange et de décisions stimulant marqué d’une grande collégialité.

Les CRC du Québec ont subi des coupures à hauteur de 15 %. Dans ce contexte, c’est une forme de nouveau départ qui nous attend. C’est avec énergie, volonté et courage que nous allons, tous ensemble, travailler à s’assurer que la culture conserve la place fondamentale qu’elle occupe dans notre société.

Thomas Grégoire
Directeur général, Festivoix
Président, représentant à la commission Arts de la scène / Organismes, Culture Mauricie