Un nouveau modèle

La relève en art fait face, au même titre que les artistes établis, au climat d'austérité engendré par les remaniements gouvernementaux. Dans la foulée des fermetures d'agence, celle du Forum Jeunesse Mauricie touche plus spécifiquement les ententes de développement adressées à la relève. C’est l’occasion de souligner ici tout l’important travail réalisé depuis plus de 15 ans et leur contribution exceptionnelle comme partenaire majeur dans de nombreux projets structurants pour la jeunesse de la Mauricie, notamment en culture. Par ailleurs, avec l'objectif d'honorer ces accomplissements et l'esprit dans lequel ils ont été faits, il convient de rester positif face au climat politique actuel. Le changement forcé et la diminution du financement public met en relief l'importance de la prise en charge du milieu par le milieu.

Le domaine de la création artistique s'épanouit grâce, entre autres, au programme de bourses du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ), du Conseil des arts du Canada (CAC) et des fondations privées qui les soutiennent. Cependant, tout un chacun peut constater que le financement disponible ne répond plus adéquatement au besoin réel, d'autant plus que le nombre d'artistes professionnels et de la relève suit une courbe de croissance prononcée. Il n'y a naturellement pas de place pour tout le monde dans ce système. Plus que jamais, afin d'offrir des opportunités de carrière dans un domaine saturé, l'initiative entrepreneuriale des artistes doit être encouragée et soutenue.

Dans cette visée, il faut insister sur le fait que l'artiste professionnel est d'abord un travailleur autonome et qu’il compose avec les mêmes enjeux que l'entrepreneur. Pour réussir dans son métier, il doit définir son offre, étoffer son réseau de contact, faire preuve d'initiative et de créativité professionnelle. Un artiste qui ne s'intéresse pas au développement de ses affaires, pour rester uniquement dans l'atelier, n'est pas différent d'un propriétaire d'entreprise qui n'ouvre jamais son établissement au client.

Cet état de fait semble bien perçu par les artistes puisque la participation aux différentes formations qui leurs sont adressées en ce sens, ainsi qu'à l'événement E=MC3 en particulier, a été remarquable. Culture Mauricie s'engage donc à poursuivre le développement de l'artiste entrepreneur qui s'impose comme le nouveau modèle pour les temps à venir. Nous invitons nos membres à rester attentifs aux opportunités entrepreneuriales qui se présentent à eux, mais surtout, à continuer à s'outiller de manière à pouvoir générer ces opportunités. La créativité, la plus grande force d'un créateur, doit s'appliquer aussi à la vie professionnelle et au rôle qu'il souhaite jouer dans la communauté.

Pascal Lareau, artiste multidisciplinaire
Administrateur, représentant de la relève
Culture Mauricie