Boissonnet, Philippe

Professeur en arts et nouveaux médias à l'UQTR depuis 1993, il coordonne essentiellement les cours de théorie/pratique et dirige le Groupe Universitaire de Recherche en Arts Visuels (Groupe URAV) depuis 1996. Il crée des oeuvres hybrides depuis 1981 entrecroisant le dessin, la photographie autant que la copigraphie ou les procédés holographiques à des installations lumineuses, sculpturales et même, parfois, interactives. Il obtenait en 1983 le prix d’excellence de la Fondation Elizabeth Greenshields (Montréal) pour ses travaux combinant le dessin à des transferts de photocopieur, puis les prix de la Shearwater Foundation for the Holographic Arts (New York, 1998) et de la Hologram Foundation (Paris, 2018) pour ses œuvres intégrant des hologrammes à des installations et sculptures de lumière. En 2019, il exposait à New York dans l’exposition collective « Iridescence », en duo avec Lorraine Beaulieu à Technohoros Gallery (Athènes, Grèce) et en solo au Centre des arts de Shawinigan (Qc). Hervé Fischer écrivait à son sujet («Mondes Incertains», 2017) : « Philippe Boissonnet s’est attaché à mettre en scène la volatilité, l’ambiguité, la diversité, l’insaisissable de nos images du monde. Il nous en donne une démonstration brillante, usant tantôt du dessin, tantôt de la photographie ou de la sculpture, beaucoup de l’holographie, la technologie la plus complète et pourtant la plus incertaine. Mais aussi, il nous montre le malaise que nous éprouvons devant une image insaisissable de la réalité».

https://www.philippeboissonnet.com/

Contacter

#