Conservatoire de musique de Trois-Rivières

**Membre régulier

Présentation

Embrassez le talent et soyez des nôtres !

« Silence, on tourne » deviendra « Musique, on tourne ! », le 28 avril prochain, à la salle Léo-Cloutier du Séminaire Saint-Joseph. Grâce à la collaboration entre le Conservatoire de musique de Trois-Rivières, Ciné-Campus, la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières, Télé-Québec et Travelling, nous vous offrons la chance de vivre une expérience unique de cinéma muet avec orchestre. Ce projet, devenu concours pour cinéastes et événement-bénéfice au profit de la Fondation du Conservatoire, réunira sur une même scène, devant et derrière l'écran, créateurs de la pellicule, élèves d'écriture musicale et orchestre du Conservatoire. Sous la direction de Gilles Bellemare et de ses élèves, le public pourra non seulement vivre les épousailles de la musique d'orchestre et du cinéma, mais également proclamer haut et fort son coup de coeur ! Un rendez-vous à inscrire dès maintenant à votre agenda.

Une nouveauté, cette année, en plus de solliciter vos yeux et vos oreilles, le Conservatoire titillera votre palais. En effet, dans la foulée de la série Avant l'heure du thé, je vous propose une nouvelle table musicale intitulée Concerts-desserts ! Cinq vendredis soirs, à 19 heures, nos professeurs et nos artistes en résidence, le duo Bareil-Lépine, le quatuor vocal QW4RTZ et la harpiste Valérie Milot, vous offrent un menu musical accompagné d'une dégustation sucrée, sous la bannière de la Fondation du Conservatoire. L'invitation est lancée et je vous attends nombreux à ces rencontres où le péché des plaisirs obtient absolution inconditionnelle !

En terminant, je désire souligner l'arrivée en résidence du brillant duo violon-violoncelle que forment Antoine Bareil et Sébastien Lépine. Cette nouvelle association ne peut mieux illustrer l'attachement de nos anciens élèves à leur alma mater. La fierté du Conservatoire de musique de Trois-Rivières de former des instrumentistes, des créateurs, des compositeurs-arrangeurs, des chefs d'orchestre est non seulement nôtre, mais vôtre. Ces musiciens sont de formidables ambassadeurs de ce que nous sommes collectivement. Avec eux, avec nous tous, il ne vous reste plus qu'à entrer en scène.

Une institution incontournable

Au cours des années 60, dans les écoles d'art, la Révolution tranquille se vit pour ainsi dire aux premières loges. Le Conservatoire connaît alors une phase d'ébullition. De jeunes artistes à la recherche de nouveaux modes d'expression occupent la scène et insufflent à notre dramaturgie un dynamisme extraordinaire. Le Conservatoire, vénérable institution inspirée des traditions européennes, en est tout secoué, mais s'adapte et adopte une approche novatrice tout en continuant d'inculquer aux jeunes l'intégrité et l'opiniâtreté qui en feront des artistes accomplis.

Quant aux élèves en musique, plusieurs d'entre eux utilisent leur formation classique comme un tremplin pour entreprendre une carrière dans le jazz, la chanson populaire ou la musique de film. Oscar Peterson et François Dompierre furent de ceux-là. C'est aussi à cette époque que la direction du Conservatoire choisit d'étendre sa présence partout au Québec, afin de satisfaire les aspirations des jeunes talents et de doter le pays d'une structure forte. En 1964, les établissements de Trois-Rivières et de Val-d'Or ouvrent leurs portes, avec à leur tête des musiciens-professeurs qui ont profondément marqué les coins de pays où ils ont œuvré. Edgar Davignon à Val-d'Or et Czeslaw Kaczynski à Trois-Rivières ont laissé le souvenir d'êtres exceptionnels, entièrement voués à leur art et à leur enseignement. En 1967, année de l'Exposition universelle de Montréal, c'est au tour de Gatineau d'avoir son Conservatoire. Dès le début, il connaît un grand succès ; la même année, il est suivi de Saguenay, qui innove en établissant des liens de collaboration très fertiles avec les autres établissements d'enseignement de la région. Enfin, en 1973, naît à Rimouski le plus jeune de nos établissements de musique. Ce « petit dernier » relève le défi d'assurer un enseignement supérieur à l'immense région de l'Est maritime du Québec. 

Vous êtes le public de nos rêves les plus fous, celui que nous transportons partout dans nos coeurs. Merci d'être là !

Johanne Pothier
Directrice
Conservatoire de musique de Trois-Rivières

Photo : Geneviève Pothier Bouchard

La saison 2012-2013 du Conservatoire de Trois-Rivières, plus de 75 rendez-vous musicaux  | 
Consulter la programmation

Des artistes et leur Conservatoire.


http://conservatoire.gouv.qc.ca/

Contacter ce membre