Esquisse d’un modèle d’affaire pour un changement de civilisation

L’ENJEU DES MÉTADONNÉES

« Les métadonnées sont les données qui organisent les données. Les données sont comme les livres d’une bibliothèque et les métadonnées comme le fichier et le catalogue de la bibliothèque: leur fonction est d’identifier les livres afin de mieux les ranger et les retrouver. Les métadonnées servent moins à décrire exhaustivement les choses (il ne s’agit pas de faire des cartes à la même échelle que le territoire…) qu’à fournir des repères à partir desquels les utilisateurs pourront trouver ce qu’ils cherchent, avec l’aide d’algorithmes. Tous les systèmes d’information et applications logicielles organisent l’information au moyen de métadonnées. 

On peut distinguer… 

1) les métadonnées matérielles, comme le format d’un fichier, sa date de création, son auteur, sa licence d’utilisation, etc. 

2) les métadonnées sémantiques qui concernent le contenu d’un document ou d’un ensemble de données (de quoi ça parle) ainsi que leur dimension pratique (à quoi servent les données, à qui, dans quelles circonstances, etc.). 

On s’intéresse ici principalement aux métadonnées sémantiques. Un système de métadonnées sémantiques peut être aussi simple qu’un vocabulaire. Au niveau de complexité supérieur cela peut être une classification hiérarchique ou taxonomie. Au niveau le plus complexe, c’est une “ontologie”, c’est-à-dire la modélisation d’un domaine de connaissance ou de pratique, qui peut contenir plusieurs taxonomies avec des relations transversales, y compris des relations causales et des possibilités de raisonnement automatique. »

Lire l'article complet ici

Source : pierrelevyblog.com/ 

Image : Emma Kunz 


#