Élections 2014 : Et si on avait sauvé Médiat-Muse, le Conservatoire et les Forges du Saint-Maurice?

Le micro des candidats présents au débat sur la culture était à peine fermé que s’allumaient ceux des journalistes. Puis la question qui tue : Qui des quatre candidats présents a gagné le débat? À chaud, une seule réponse me vient à l’esprit : la culture. Certes, Marc H. Plante a su nous convaincre qu’il est un vrai gars de terrain, oui Alexis Deschênes nous a montré qu’il a su maîtriser les dossiers régionaux en un temps record, bien sûr, Jean-Claude Landry a su élever plusieurs questions et les ramener au niveau des enjeux et assurément Andrew D’amour a trouvé quelques moyens de conjuguer l’idéologie de son parti avec les réalités de notre milieu. Mais, à bien y réfléchir, c’est la culture qui est sortie grande  gagnante de ce débat. Gagnante parce qu’elle a su trouver sa place dans cette campagne plus que polarisée et se positionner comme intervenant majeur pour notre région. Il me semble évident que les débatteurs ont accepté ce postulat et se sont tous positionnés comme des alliés indéfectibles sur lesquels nous pourrons compter au matin du 8 avril. Racolage de circonstance? Peut-être. Mais l’engagement sonnait vrai.

Médiat-Muse

Mine de rien, ce débat nous a permis de discuter de dossiers chauds et importants pour le milieu. En tête de liste, la cellule d’expertise en muséologie de Médiat-Muse. Victime des recommandations du rapport Corbo sur l’avenir des musées, ce projet pilote performant de la région a trouvé durant ce débat de précieux alliés. Les candidats, les un après les autres, se sont avancés et ont été empathiques à Médiat-Muse qui a vu s’étreindre le 31 mars dernier sa « cellule ». Il faut dire que tout milite pour le maintien de cette initiative. 27 ans de concertation, un projet pilote qui permis aux musées de la région de se positionner tant au niveau scolaire que touristique. Une initiative qui a su développer des partenariats et qui a multiplié par 3 les investissements du ministère. Ce qui a fait dire à certains que Médiat-Muse « a fait le travail ».

Le Conservatoire

Bien que le dossier du Conservatoire ne soit pas au même niveau que celui des musées, les inquiétudes ne sont pas moindres. Les intervenants sont plus que préoccupés par les réflexions à leur égard et ont une peur manifeste de voir se désagréger cette institution importante pour les développements des talents en région. Encore là, les intervenants ont trouvé des alliés pour maintenir cette institution bien vivante dans notre milieu.

Les Forges du Saint-Maurice

Cet événement a pris une tournure inattendue avant même son début. Le candidat vedette du Parti Québécois a convoqué la presse 30 minutes avant le débat et a sorti un lapin de son chapeau en proposant de rapatrier les Forges du Saint-Maurice dans le giron provincial. Une idée qui mérite qu’on s’y attarde vraiment. Une idée qui pourra faire renaître ce site mis à mal par le gouvernement conservateur.

Bien sûr, il faut mettre des lunettes roses pour croire que tous ces dossiers vont connaître un dénouement idyllique. Ce qui certain cependant, c’est que nous n’aurons jamais tort de vouloir faire jouer les mécanismes démocratiques en notre faveur. Ce qui est certain, c’est que la situation de ces trois dossiers a beaucoup évolué et n’est pas du tout la même avant et après le débat. Il y a de bonnes habitudes que Culture Mauricie, le Regroupement des événements de la Mauricie et Médiat-Muse n’auront pas de difficulté à prendre. En attendant, allez faire jouer les mécanismes démocratiques en votre faveur. Allez voter!

Éric Lord
Directeur général
Culture Mauricie