Rendez-vous sur l’entrepreneuriat culturel E=MC3 : une participation au-delà des attentes


Trois-Rivières, le 2 mai 2014
— Culture Mauricie présenteaujourd’hui, à l’Hôtel l’Urbania de Trois-Rivières, une journée consacrée à l’entrepreneuriatculturel intitulée E=MC3 Entrepreneuriat=Mauricie culturelle, créative, compétitive,une première au Québec.

Centvingt-cinq personnes issues des milieux artistique, culturel et socioéconomiqueparticipent à cette journée inaugurée par Jean-Denis Girard, député deTrois-Rivières, ministre délégué aux PME, à l'Allègement réglementaire et duDéveloppement économique régional, et ministre responsable de la Mauricie,ainsi que par le champion cycliste, entrepreneur et artiste Louis Garneau.Artistes, dirigeants d’entreprises et d’organismes artistiques et culturels,intervenants socioéconomiques se sont réunis pour partager des connaissances,s’outiller, développer leurs compétences entrepreneuriales, s’inspirer, établirou consolider leur réseau professionnel.



EnMauricie, le secteur des arts et de la culture est en pleine effervescence. Enplus de jouer un rôle social majeur dans le développement de la région, lesarts et la culture contribuent de manière substantielle au PIB, à la croissanceet à l’emploi. Depuis les 10 dernières années, en Mauricie, la contribution desarts et de la culture au PIB a augmenté de 37% comparativement à24% sur l’ensemble du Québec, faisant de ce secteur un puissant levier dedéveloppement.

Dans cecontexte, on assiste aujourd’hui à l’émergence d’un nouveau typed’entrepreneur: l’entrepreneur culturel. Confrontés à une industrie enplein changement et à des marchés volatiles et compétitifs, les organismesartistiques et culturels et les artistes doivent composer avec les mêmesfonctions et défis que les entrepreneurs traditionnels. En plus de leurcréation, ils doivent jongler avec la diffusion, la promotion, la vente, lescommunications, le marketing et la recherche de financement.

« De prime abord, il n’est pas naturel de concilieréconomie et culture, mais nous croyons que c’est en posant des actions en cesens que nous verrons le développement et le rayonnement d’organismes etd’entreprises culturelles fortes, l’amélioration des conditions de pratique desartistes et la reconnaissance de la fonction entrepreneuriale auprès despartenaires financiers. E=MC3 fait partie d’une série d’actions pourpermettre au secteur de se développer et de croître de façon cohérente etdurable. » souligne François St-Martin, président de Culture Mauricie.

Soutenupar le ministère des Finances et de l’Économie et issu de la Table d’action enentrepreneuriat de la Mauricie, cet événement sera favorable au développementde nouveaux projets et éventuellement à la naissance de nouvelles entreprisesculturelles.

Le reportage de Marie-Ève Trudel au Téléjournal Mauricie 

 

Source

Nathalie Girard
Coordonnatrice aux communications
info@culturemauricie.ca


#