EXPOSITION D’OEUVRES EN NATURE AU PARC DE LA RIVIÈRE BATISCAN, RÉALISÉE PAR 130 ÉLÈVES DE 3E ET 4E ANNÉES DU PRIMAIRE

L’ÉPHÉMÈRE, ÇA MARQUE! UNE EXPOSITION D’OEUVRES EN NATURE AU PARC DE LA RIVIÈRE BATISCAN, RÉALISÉE PAR 130 ÉLÈVES DE 3E ET 4E ANNÉES DU PRIMAIRE

Un événement artistique tout à fait unique et originale a pris forme cette semaine. Le programme Culture à l’école du ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur a permis d’accueillir un artiste professionnel en « landart », Marc Walter et de toucher 130 jeunes élèves de 3e et 4e années à travers 11 ateliers. Une étroite collaboration entre le Parc de la rivière Batiscan, et la Commission scolaire a permis à ces jeunes artistes de déployer leur créativité sur un plateau de travail exceptionnel, soit en nature, au secteur barrage. Les ateliers se sont étalés sur une période de cinq jours : phases de recherche, d’observation, de création permettant de développer le travail d’équipe, la créativité et l’analyse critique. Ce vernissage en nature est aussi une occasion festive pour lancer la saison 2018 du Parc de la rivière Batiscan.

Le vernissage des oeuvres d’art : un point culminant
Sous le regard des 130 jeunes et de leur enseignant regroupés pour l’occasion, ce vernissage s’inscrit comme  un grand défi. Ces jeunes ont travaillé d’un atelier à l’autre, à partir de matériaux simples tirés de la nature. Ils ont développé leur sens créatif et leur qualité d’échange et de coopération d’installations éphémères de grande échelle en utilisant, des branches, des feuilles, des roches, ou toute autre matière naturelle disponible. Tout un privilège de travailler avec un artiste de renom, qu’une élève a décrit  comme un géant  de la culture des branches et de la nature! Il a à son actif plus de quarante expositions individuelles et collectives, présentées dans des contextes extérieurs et des espaces intérieurs lors d’événements locaux, nationaux et internationaux. Dans ses créations, l’artiste utilise uniquement des matériaux tirés de la nature. Les oeuvres de Marc Walter font partie de collections privées et publiques en Amérique et en Europe.

CITATIONS :
« C’est à travers le programme Culture à  l’école du Ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur,  que plus de 340 ateliers se sont vécus dans les écoles en accueillant un artiste ou un écrivain.C’est dans ce cadre que l’exposition en nature L’éphémère ça marque se déroule et sera accessible aux visiteurs le long du sentier de l’Annexe, au secteur Barrage du Parc de la rivière Batiscan. » Anne-Marie Lafontaine, agente de développement à la Commission scolaire du Chemin-du-Roy et responsable du dossier Culture à l’école.

« Au fil des ans, j’ai offert de nombreux  ateliers d’animation et de création dans les milieux communautaires et scolaires. Ce travail de transmission des connaissances acquises constitue pour moi un complément important à ma démarche, me permettant ainsi de faire connaître une discipline que je considère comme une cause plutôt que comme un simple courant artistique. »Marc Walter, artiste visuel professionnel.

« Comme partenaire régional bien ancré dans la communauté, le parc de la rivière Batiscan est particulièrement fier de s’être associé à ce projet culturel en y ajoutant l’animation des capsules éducatives axées sur l’impact de nos gestes sur le milieu naturel auprès de chacune des classes participantes. Tout au cours de l’été, nos randonneurs et nos campeurs seront invités à aller découvrir les oeuvres des élèves exposés le long du sentier de l’annexe dans le secteur du Barrage. Nous sommes aussi particulièrement fiers d’annoncer qu’une entente de partenariat entre le Parc de la rivière Batiscan et la Commission scolaire du Chemin-du-Roy est en cours d’élaboration dans le cadre de la mesure. À l’école, on bouge au cube! Cette entente se traduira par des activités sur le terrain,  conduites de   façon autonome ou encadrée par nos guides de plein-air et nos éducateurs-naturalistes. Dès demain, samedi le 12 mai, le personnel du parc accueillera les visiteurs aux différentes entrées du parc alors que les 170sites de camping seront prêts à recevoir les campeurs à compter du week-end de la Fête des Patriotes jusqu’à la fin de l’automne. Le programme d’activités pour le grand public est varié et hauts en couleur,semaine, fin de semaine, de jour, de soir, guidés ou autonomes, gratuites ou tarifés! »Nicole Robert, directrice générale du Parc de la rivière Batiscan.

Faits saillants
– 4 écoles primaires ont participé à ce projet : Versant de la Batiscan (Saint-Stanislas), de la
Solidarité (Saint-Narcisse), Madeleine de-Verchère (Sainte-Anne-de la Pérade) des Champs-et-
Marées (Champlain)
– À la Commission scolaire du Chemin-du-Roy la culture prend une place importante et s’appuie
sur sa politique culturelle pour déployer ses actions en collaboration avec son Comité culturel.
– Dans le cadre du programme Culture à l’école, le volet Ateliers culturels à l’école, a permis que
plus de 340 ateliers se réalisent dans les écoles primiares et secondaires.
– Le Parc de la rivière Batiscan est un parc régional, ayant 3 secteurs limitrophe à 3 municipalités :
Saint-Stanislas, Sainte-Geneviève de Batiscan et Saint-Narcisse.
– La MRC des Chenaux apporte un soutien financier afin que les citoyens de ses municipalités y
aient accès gratuitement.

Source : MRC de Chenaux