Appel de candidatures - École d'été du CEAD

Les candidatures sont acceptées jusqu’au lundi 4 juin à 17 h.


Laboratoire et atelier sur les écritures contemporaines dédiées à la scène
Du 23 au 26 août 2018

Le Centre des auteurs dramatiques est heureux de proposer pour une sixième année consécutive son École d'été, une formation professionnelle d'exception dans le domaine des écritures contemporaines dédiées à la scène, s'arrimant au festival Dramaturgies en Dialogue.

La formation de l'École d'été 2018 s'inscrit dans la continuité de celle offerte l'année dernière et portera sur l'analyse des textes et la pratique de la dramaturgie. Après avoir exploré à ses côtés l'an dernier les contours du métier de « dramaturg » au sein des institutions allemandes, le CEAD a renouvelé son invitation à Nils Haarmann afin de plonger dans la pratique. Cette école d'été s'adresse aux conseiller.ère.s dramaturgiques, mais aussi aux auteur.trice.s, aux metteur.e.s en scène et aux concepteur.trice.s intéressés par l'étude du texte et des choix esthétiques ou formels qui répondent à ses enjeux dramaturgiques.
 
NILS HAARMANN

Nils Haarmann est traducteur et dramaturg à la Schaubühne de Berlin. Avec les étudiant.e.s de l'École d'été, il se penchera sur un corpus de trois textes qui abordent le réel de manière très différente et reflètent des questions politiques aussi actuelles que singulières. Arctique, la dernière pièce de l'actrice, autrice et metteure en scène Anne-Cécile Vandalem, créée en janvier 2018 au Théâtre National de Bruxelles, s'inspire des registres du polar et de la comédie pour décrire une dystopie tragicomique devant l'arrière-fond du changement climatique; Lenin, créé en octobre 2017 par le metteur en scène Milo Rau à la Schaubühne de Berlin, est un huis clos fictif qui réunit autour du grand révolutionnaire communiste des personnages réels comme Trotzki et Staline; Je suis Fassbinder, créé en 2016 au Théâtre National de Strasbourg par le metteur en scène et auteur allemand Falk Richter, se penche sur la vie et l'oeuvre de Rainer Werner Fassbinder, avec un texte tissé à partir de divers matériaux (entrevues, scénarios de films, textes d'actualités et histoires personnelles), révélant une Europe à la fois ravagée par la peur, mais tournée vers l'avenir. À travers l'étude de ces textes et de leurs mises en scène, l'analyse de leurs enjeux dramaturgiques, ainsi que de leurs aspects formels, il sera question de la manière dont les problématiques politiques sont représentées.

Dans un deuxième temps, la formation donnée par Nils Haarmann amènera également les participant.e.s à se positionner par rapport à la création d'ici en répondant à la question suivante: quels sujets et enjeux politiques ne sont pas assez présents sur les plateaux de théâtre au Québec? Par l'écriture de textes inspirés de discussions ou de références historiques et de l'actualité, les participant.e.s de l'école d'été tenteront d'inventer des formes dramaturgiques pour cerner les sujets politiques qui sont les nôtres aujourd'hui au Québec.

L'École d'été du CEAD, c'est la chance de s'immerger pendant une semaine dans un bain de théâtre et d'écritures contemporaines. Jugée «stimulante», «inestimable» et «pertinente » par les participant.e.s des éditions précédentes, l'École est une occasion unique d'apprendre, de discuter et de réfléchir avec des formateur.trice.s de grande qualité et des participant.e.s passionnés.

Un soutien financier a été prévu afin d'assurer la présence d'auteurs et d'autrices en provenance des régions du Québec et des communautés francophones du Canada. Si vous résidez à l'extérieur de Montréal, nous vous contacterons lors de la réception de votre dossier afin de vérifier quelles options d'hébergement et de transport sont à envisager (voir le formulaire d'inscription).

http://www.cead.qc.ca/_news/id/343