Une murale aux effets thérapeutiques dans un CHSLD de Coaticook

Le CHSLD de Coaticook innove en faisant appel à l’expertise de l’organisme MURIRS pour réduire l’anxiété de ses patients atteints de troubles cognitifs, grâce à l’art mural.

Fréquemment contraints à la vie en centre d’hébergement de soins de longue durée (CHSLD), les personnes atteintes de troubles cognitifs importants doivent toutefois composer avec des murs aux couleurs fades, des postes de garde, des portes d’ascenseurs ou encore des verrous apparents. Un décor plutôt anxiogène que souhaitait changer le CHSLD de Coaticook.

L’organisme MURIRS, qui a notamment réalisé de nombreuses murales historiques sur des murs extérieurs à Sherbrooke, a obtenu le mandat d’offrir un milieu de vie plus stimulant aux résidents de l’endroit en peignant des murales ludiques sur les murs du centre.

Il s’agit d’un travail artistique aux visées thérapeutiques, puisque les murales ont pour but de réduire les tentatives de fugue et les fixations des patients qui souffrent de troubles cognitifs, selon le président de MURIRS, Serge Malenfant. Ainsi, les ascenseurs et une porte menant aux escaliers ont été carrément camouflés par des murales. Lire la suite

 

Source : ICI Radio-Canada
Image : MURIRS