L'art qui connecte

Le deuxième volet de l’exposition collective « Échos et horizons » réunissant treize artistes aux origines culturelles diverses connectés de près ou de loin aux études en arts visuels de l’UQTR, se tenait du 12 au 19 juin dernier dans le très bel espace du Melina-Mercouri Hall sur l'ile de Hydra en Grèce. Le premier volet de l’exposition, présenté en mai dernier à la Galerie R3 de l’UQTR regroupait déjà au sein du collectif, Annie Brien, Philippe Lafontaine, Marie-Hélène Laverdure, étudiants au Programme court de deuxième cycle en esthétique de l’UQTR. La deuxième édition présentée en Grèce, leur a permis de vivre une première expérience de diffusion de leur travail artistique à l’échelle internationale.

Lorraine Beaulieu, artiste et également coordonnatrice de la Galerie R3 de l’UQTR, a mis sur pied le projet d’exposition et le séjour des artistes en Grèce. L’exposition s’est arrimée au cours "Sens et expérience" donné par la professeure France Joyal qui a encouragé le partage d'expériences d’artistes professionnels à l’intérieur d’une formule pédagogique de mentorat dont ses étudiants ont profité. Parmi les artistes professionnels, ont été impliqués Philippe Boissonnet, Jean-François Côté, France Joyal et Guylaine Champoux, professeurs et chargée de cours au département de philosophie et des arts de l’UQTR, Stella Bolonaki, artiste et professeure à l'école des Beaux-Arts d'Athènes ainsi que Lorraine Beaulieu commissaire de l’exposition et artiste.

Cette expérience a également enrichi le parcours de quelques artistes de la relève notamment Jia Qi Wu (Canada/Chine) et Ahad Moslemi (Canada/Iran), tous deux diplômés en arts de l'UQTR, ainsi que Anthie Daoutaki, fraîchement diplômée de l'école des Beaux-Arts d'Athènes et Alice Mestrimer de l'Instituto Universitario d'Arte di Venezia (Italie) et favoriser des connexions et contacts professionnels pour des projets futurs.

La réalisation du projet qui promeut la créativité des artistes chercheurs et les formations en arts de l'UQTR, a été facilitée par les apports financiers du Groupe URAV, de la Fondation de l'UQTR, de la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières, du fonds de recherche de la professeure Joyal et des contacts professionnels de Lorraine Beaulieu. Cette 2e présentation de l’exposition qui a attiré plus de 650 visiteurs provenant des quatre coins du globe, s’inscrit dans les efforts de développement d’un programme de 2e cycle en arts accordant une place de choix au rayonnement international. Soulignons que les instigatrices du projet, Lorraine Beaulieu et France Joyal, par leur engagement et leur générosité ont permis le partage d’échos artistiques et l’exploration de nouveaux horizons entre artistes confirmés et émergents.