Duquette, Rella

PRÉSENTATION

Ma découverte? Une plume!

Cette plume me pousse tant et tant. Elle va plus vite que ma vie. Tout commence au début de ma retraite. Ces temps, libres d’obligations, me permettent d’explorer différentes disciplines pour équilibrer ma santé physique, intellectuelle, spirituelle et affective. J’apprends que j’aime écrire.

Écrire est une manière de vivre, disait Gustave Flaubert. Sortir d’une zone de confort. Ouvrir une coquille. Arrêter le temps, pour quelque temps, et raconter des souvenirs, des plaisirs de la vie, des histoires. Écrire, c’est laisser tomber des mots du bout de ma plume. J’ai du plaisir à le faire. J’avance dans un univers de découvertes, de connaissances et de surprises.

Du début à la fin du texte, ma plume, une ligne à la fois, avance tout le temps. Elle me surprend. Elle peut transformer une histoire de peines en un conte de joies en appliquant des règles de grammaire, des guillemets et des tirets!

Je la suis fièrement et j’apprécie le temps passé à la pousser. Ma vie, parfois, valse, sautille, plane ou encore, malgré moi, tourne en rond. Mais laisser ma plume toucher une feuille de papier ancre mes idées. Les mots viennent. Une histoire est racontée.

Sans s’émietter, les émotions explosent et retombent dans le texte. Elles sont libérées. Je ne suis jamais seule en écrivant. Écrire, c’est un temps de vie au présent, léger comme un papillon, une centrale d’éclosion de bien-être et de satisfaction.

En peu de temps, une histoire est racontée et vit à jamais. Ma plume va plus vite que mes projets. Elle réalise mes rêves et les partage. Ne peut-elle pas implorer Dieu et caresser la joue d’un enfant, tout à la fois?

Un simple bout de papier et ma plume… Voilà! Je profite intensément d’un moment de joie. Je lâche prise et comme elle, j’avance.

Oui, j’aime écrire, et dans un temps d’arrêt de la journée, mon écriture me transporte dans un monde bien réel où tout bouge et tout peut arriver. C’est un plaisir de la suivre.