Lorraine Beaulieu en Grèce


LORRAINE BEAULIEU EN GRÈCE POUR UNE RÉSIDENCE ARTISTIQUE ET UNE EXPOSITION

Lorraine Beaulieu est invitée en Grèce, plus précisément sur l’ile de Hydra, pour une résidence de création du 21 août au 6 septembre prochain et pour une exposition à la Galerie Technohoros de Athènes pour présenter son projet artistique «Sisyphe et l’EAU», «Sisyphus and the water concern». Au cours de la résidence, elle réalisera une sculpture sphérique avec environ 3 000 bouteilles d’eau vides en plastique, accumulées auprès des restaurateurs de la petite ile de Hydra, dans la mer Égée.

Cette invitation de l’artiste grecque Keti Haliori (www.ketihaliori.com) et de la Galerie Technohoros de Athènes, lui est venue à la suite de quelques collaborations volontaires pour participer à des réalisations sur le thème de l’eau potable, un thème qui lui tient à cœur et qui nourrit ponctuellement sa production artistique depuis 2002.

Une résidence de production artistique à Hydra, trois performances et une exposition à Athènes

Le montage de la sphère est un nouveau défi, car elle veut arriver à une forme ronde pour représenter la Terre. Elle doit également préparer une sphère qui pourra être séparée en deux parties afin de pouvoir franchir la porte de la Galerie Technohoros d’Athènes, où elle sera exposée pendant une semaine.

Le 6 septembre, la sphère complétée sera transportée par bateau à Athènes. Pour se rendre au port de Hydra, elle fera rouler la sculpture dans les petites rues. Ce sera une première de trois performances qui sera effectué sur la place publique. Arrivée à Athènes, la sphère sera entreposée jusqu’au 9 septembre, jour de l’ouverture de l’exposition et de la deuxième performance. À ce moment-là, la sphère sera roulée à partir du lit de la rivière Lliossos qui est maintenant asséchée et se situe aux alentours de l’Acropole, pour se rendre jusqu’à la Galerie Technohoros à environ un kilomètre de la rivière.

À la fin de l’exposition, elle fera rouler la sculpture de la galerie jusqu’à une aire de récupération de bouteilles de plastique. Ce geste écologique très symbolique de sa démarche artistique sera la dernière performance qu’elle réalisera avec «Sisyphe et l’EAU», «Sisyphus and the water concern» sera immortalisé par des photos et des captations vidéo.

* Sisyphe est un personnage de la mythologie grecque qui, puni par les dieux, devait à perpétuité, rouler une pierre en montant une colline. Pourtant condamné à ce geste absurde et sans résultat, Lorraine Beaulieu choisi le personnage de Sisyphe pour le titre de son œuvre, afin de symboliser l’effort soutenu auquel nous sommes tous concernés par la protection de l’EAU et l’avenir de la planète. Son geste de rouler une sphère faite de bouteilles d’eau vides en plastique, signifie que l’absurdité serait de laisser la Terre et les océans à être envahie de déchets tels que les bouteilles de plastique.