Lefebvre, Solange

Biographie

SOLANGE LEFEBVRE, SCULPTEURE

Originaire de Saint-Maurice, Solange Lefebvre habite Trois-Rivières depuis 1965. Au cours des années 70, elle suit différents cours dans le domaine artistique, particulièrement en émail sur cuivre, à Limoges en France. Poursuivant une carrière parallèle en administration, elle s’inscrit en 1980 au baccalauréat en arts plastiques de l’Université du Québec à Trois-Rivières. Elle y obtient son diplôme en 1990 et reçoit alors la Bourse du Syndicat des professionnels de l’Université.

Elle participe par la suite à plusieurs ateliers de perfectionnement des arts du feu, du verre et des métaux.

En 1977, elle présente ses premiers émaux sur cuivre à la Galerie d'art du Parc à Trois-Rivières. Depuis, elle a participé à une dizaine d’expositions individuelles et à environ cinquante expositions collectives en région, à Montréal, à Québec, aux États-Unis, à Paris et en Italie.

Depuis 1980 elle a participé à plusieurs expositions internationales des émailleurs en France, en Allemagne, en Espagne et au Japon.

C’est à Tokyo en 1996 à, qu’elle remporte le prix pour «Innovation et nouveaux matériaux» pour sa recherche sur l’aluminium fusionné à l’émail.

En 2007 à Salou, Espagne, elle remporte la mention spéciale du Jury, lors de la 7e Biennale internationale de l’émail.

Dans le cadre de la politique d’intégration des arts à l’architecture, elle réalise en 1992 un mur cloison en bronze et en acier.

En 1994 et en 1995, elle fut récipiendaire de bourses du ministère de la Culture et de des Affaires internationales et du ministère des arts et des lettres du Québec.

En 1995, elle reçoit la médaille de bronze en sculpture, au Gala international des arts visuels à Montréal.

L’on retrouve ses œuvres, entre autres, aux musées de l’Émail de Salou en Espagne, et du Kentucky aux États-Unis, ainsi qu’au Musée du Vatican pour la remise d’une œuvre au Pape Jean-Paul II.

En 1998, la Corporation de développement culturel de Trois-Rivières la désigne finaliste au prix des arts visuels dans le cadre des Grands Prix culturels de Trois-Rivières.

Tandis que deux ans plus tard, elle se voit confier par le même organisme, la réalisation des sculptures remises aux gagnants des Grands Prix culturels.

Ses œuvres font également partie de la Collection Loto-Québec, de la Ville de Trois-Rivières et de l’Université du Québec à Trois-Rivières.

Contacter