Durand, Frédérick

**Membre régulier

Démarche artistique

Frédérick Durand
se passionne pour toutes les formes littéraires, du roman à la nouvelle, en passant par la poésie. Ex-directeur littéraire de la revue imagine..., il a collaboré à ce périodique de 1993 à 1998. Détenteur d'un doctorat en littérature (thèse sur les romans-feuilletons français publiés dans les journaux québécois du XIxe siècle), il enseigne au Collège Laflèche (Trois-Rivières). Il a publié des nouvelles, des articles et des comptes-rendus, en anglais et en français, pour divers périodiques, dont imagine..., Solaris, Tangence, Recherches sociographiques, Le Sabord et Les Cahiers de la Société bibliographique du Canada. Il a également publié un recueil de poésie (Tu peux me déchirer, 2004, Éditions d' Art Le Sabord) et sept romans: L'Ombre du sorcier (Pierre Tisseyre, 1997), Le Voyage insolite (Pierre Tisseyre, 1998), Le Carrousel pourpre (Hurtubise HMH, 2001), Promenade nocturne sur un chemin renversé (Hurtubise HMH, 2002, finaliste du Prix de Littérature Gérald-Godin, dans le cadre des Grands Prix Culturels de Trois-Rivières), Dernier train pour Noireterre (La Veuve Noire éditrice, 2003), Au Rendez-vous des courtisans glacés (La Veuve Noire, 2004) et L'Île des cigognes fanées (La Veuve Noire, 2004).

À travers ses romans, l'auteur s'attache à créer un univers différent et très particulier, qui fait appel à des images fortes et qui stimule l'imagination du lecteur. Par le biais du fantastique, il brosse un portrait critique du monde et des relations humaines. Durand aime réfléchir sur des données actuelles : engouement pour la magie, perte des repères, postmodernité, quête identitaire sont autant de sujets et de thèmes qu'il a abordés dans ses romans. L'auteur a l'habitude de se documenter abondamment avant d'amorcer chaque nouveau livre, afin de donner des assises rigoureuses à ses textes. Il s'est donc astreint à étudier une foule de sujets : le cinéma, la musique, les sectes, le chamanisme, les relations amoureuses, la psychopathologie, l'histoire du Québec, etc. Il souhaite que la richesse de cette documentation permette au lecteur d'être dépaysé et de retirer certaines connaissances au terme de sa lecture. Ayant une solide formation en sociologie - notamment grâce à sa thèse de doctorat en sociologie de la littérature - l'auteur désire faire réfléchir les lecteurs sur des phénomènes sociaux significatifs, tout en leur permettant de lire des romans intéressants et originaux par leur contenu et leur forme.

Ce dernier aspect est également important pour Frédérick Durand : il désire se démarquer par une écriture littéraire et une originalité formelle et thématique. Il se plaît à varier les tonalités narratives (l'ironie côtoie parfois la tragédie, comme dans Dernier train pour Noireterre) et les registres de langue (entre autres dans son roman Au rendez- vous des courtisans glacés). Ces choix stylistiques permettent d'approfondir la spécificité dialogique du genre romanesque, lequel, par essence, juxtapose des points de vue divergents et des visions du monde en opposition. Cette collision de regards et d'interprétations du monde, déterminées par le vécu et l'affectivité des personnages, répond à la nature conflictuelle de la littérature fantastique (rationalité vs surnaturel).

Par son style, Durand tâche donc de combiner sobriété, efficacité (dans les dialogues parfois représentatifs de la langue québécoise et dans les scènes plus enlevées) et recherche esthétique (dans la construction du récit, les descriptions et la narration). Grâce à ces particularités et à sa volonté de créer une littérature originale et personnelle, Durand vise à satisfaire les attentes du lectorat tout en visant un calibre littéraire.

Contacter